Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/02/2008

L' affaire Onckendaele

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article... L’ affaire Onckendaele

Maître Onckendaele, que l’on avait connu plus en verve, prétend pour se défendre que cette note, publiée ce jeudi dans Le VIF, n'a rien d'indécent.  Il y demande avec insistance à Frédéric Delor, directeur du centre d'étude du PS (Institut Emile Vandervelde) et intime du président Elio, d’intervenir auprès du réseau socialiste en place pour lui attribuer des flux d’affaires. Il s’agit pour lui de la pratique courante, rien de choquant à cela !!!  Après tout, il est le patron d’une petite PME soucieux de préserver l’emploi de son personnel. 

Je ne peux quant à moi m’empêcher de songer à d’autres petits patrons de PME,  qui ont du être bien marris, eux aussi, de se voir priver de ces “Flux” de revenus, au grand dam de leur propre personnel d'ailleurs…sans autre raison, sans doute, que la proximité de cet avocat avec les plus hauts cercles de pouvoir.  Mais pas de quoi en faire un plat, just business as usual dans le petit monde du politique business PS.

Les avocats, qui ne bénéficient pas de tels appuis : les petits, les sans grades, qui ne naviguent pas dans ces hautes sphères doivent à juste titre eux aussi être indignés, comme doivent certainement être  dégouttés les grands cabinets d’affaires internationaux, notamment anglo-saxons ou mieux scandinaves, par l’affairisme de nos politiques wallons, sensés pourtant oeuvrer avant tout pour le bien public…Quelle honte !!! Nous pourrions aussi évoquer l’affaire DC& co (le cabinet révisoral, créé par Daerden senior et récemment revendu à son fils pour plus de 10 millions d€.  Il est vrai qu'il contrôle la quasi totalité des entreprise para-publiques wallonnes), le cabinet d’architecture et d’urbanisme de la maîtresse de Bernard Anselme, les sociétés de conseils en communication, qui oeuvrent parfois à vil prix pour un parti ou un homme politique, dans l’espoir de se voir attribuer par la suite les juteux contrats PUBLICS, ou encore les entreprises d’aide à la récolte de subsides auprès du gouvernement wallon, dirigées par d’anciens membres de cabinets.  Toutes ces affaires sont désormais publiques, révélées… Quelle est la défense de Madame Onckendaele ?  Voici une interview éclairante, réalisée par l’excellent Mathieu Col sur Mint.  Je remercie au passage Mateusz Kukulka , journaliste à la DH, auteur de l'excellent Politique Show de me l’avoir fait découvrir.  

Elle y regrette que l’attribution des marchés publics pour les avocats ne soit pas réglée par des appels d’offre.  Ce serait la cause de tous les soucis de son mari, dont elle note au passage qu’il ne s’est pas adressé à elle pour obtenir une faveur.  On croit réver !!! J’espère que dans leur couple, ils ne s’envoient pas encore des notes ; mais bon ça c’est du privé.  Par contre, je n’ai pas de mot pour qualifier l’hypocrisie de celle-ci.  Dans cette interview, elle  s’étonne comme un simple citoyen pourrait le faire que ces procédures ne soient pas plus transparentes.  

Madame Onckelinks, c’était bien notre précédente Ministre de la Justice  !  Elle n’était pas une simple citoyenne lambda.  Aujourd'hui il est avéré qu'elle était au courant du problème, que ce problème la concernait au premier chef puisqu’il s’agissait de son mari, que la situation la gênait mais qu’elle n’y a rien fait.  Pourtant comme Ministre de la Justice, elle avait le pouvoir d’agir, ce problème était dans ses attributions, dans son domaine de compétence.  C'était son devoir d'agir!!!  

Pourquoi n’a-t-elle pas pris les mesures pour assainir la situation, pour se prémunir d’éventuelles suspicions ?  Elle pouvait le faire mais elle a préféré attendre que le problème éclate au grand jour pour commencer à penser que tout cela était malsain.  On la payait pour quoi exactement comme Ministre ?  J’hallucine.En Flandres, Fientje Moermans, Ministre Régionale de l’Economie,  a récemment présenté avec dignité sa démission pour bien moins que cela : il avait été démontré que des proches de sa commune avait eux aussi bénéficié de quelques contrats de consultance…sans suspicion d’ailleurs qu’elle ait retiré un quelconque profit dans l’opération.   Ici, nous parlons bien de Flux de contrats !!! L’estompement de la norme semble tel au PS, qu’ils ne semblent même plus capable d’analyser la nature des problèmes.  Inquiétant !!!

06/01/2008

Le voeu des électeurs

Certains s'interrogent sur la possibilité de mettre en place une politique de centre droit en Belgique, suite à l'échec des négociations de l'orange bleue et également sur l'inexistence d'une majorité politique dans ce sens au niveau belge et plus encore francophone. 

Cette volonté des électeurs est pourtant parfaitement claire du côté flamand, en votant massivement pour le CD&V/N-VA et en désavouant le Spa, qui perd dans l'aventure plus de 300 000 voix: il a marqué son choix pour une politique au moins de centre droit.  Le risque existe clairement d'une radicalisation plus à droite encore et certainement plus séparatiste au niveau communautaire avec un vlaamse belang, qui se maintient, et une spectaculaire ascension de la liste De Decker.

Au sud, l'ambiguïté du CDh trouble le jeu politique.  Ils se sont clairement positionnés au centre pendant la campagne électorale, dans la foulée du succès de Bayrou au premier tour de l'élection présidentielle française.  Puis la mise en cartel de ce parti avec le PS, avec lequel ils gouvernent à la région, a été révélée aux électeurs pendant la négociation de l'Orange bleue.

Combien d'électeurs CDh sont d'accord avec le silence de ce parti sur le décret Arena?  Combien sont d'accord avec ce scotchage au PS, combien se réjouissent de la nomination d'une figure de proue de la CSC (syndicat chrétien) et donc du Mouvement Ouvrier Chrétien au seul poste ministériel de ce gouvernement intérimaire?

Je crois que les électeurs CDh ne se rendaient pas compte du degré de connivence qui existait à la tête de ce parti avec la ligne directrice du PS.  La position centriste du CDh n'a existé que pendant la campagne électorale.  Pour moi, il s'agit d'une tromperie des électeurs et les prochaines échéances électorales confirmeront, selon moi, cette analyse.

La victoire du MR et les progrès d'écolo, confirment une tendance lourde de l'électorat francophone en faveur du changement notamment du point de vue de l'éthique politique, mais également face à l'échec de la politique socialiste en terme de redéploiement de l'économie wallonne et enfin face aux enjeux d'avenir posés par le renchérissement du coût des énergies fossiles et du déréglement climatique.

Aucune réponse cohérente et innovante n'est apportée sur ces thématiques par l'actuelle majorité CDh/PS ni à la communauté, ni dans les gouvernements régionaux francophones.  L'immobilisme du passé est total: impossible rénovation du PS (par exemple le cas Lizin, qui est simplement nié par les instances, le silence du CDh est quant à lui sur ces questions assourdissant), immobilisme dogmatique syndical tant du PS que du CDh, malgré quelques effets de manche de mandataires CDh, isolés.  (par exemple en matière de service minimum dans les transports), carence dans la gestion (la gestion du Ministre Daerden est pointée du doigt par la cour des comptes pour notre réseau autoroutier), émiettement voire parfois même absence d'utilisation des ressources du "plan marshal".  Le cartel PS/CDh communique beaucoup mais le plus souvent à contre-temps, sans cohérence et surtout sans efficacité.