Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/04/2008

Le Déclin du PS

Le PS reste un parti pour lequel ont encore voté beaucoup de monde...cela ne veut pas dire qu'il n'a pas connu une défaite électorale cuisante. Le Spa en a tiré les leçons et préfère siéger dans l'opposition, le PS semble ne pas pouvoir se passer de pouvoir.

L'action de la Ministre Arena ne se résume ni à l'histoire de douche (même si dépenser 300 000 € pour réaménager tout l'étage qu'elle occupe dans son ministère, n'était pas la meilleure entrée en matière possible surtout si nous considérons l'état de certains bâtiments scolaires et qu'elle dispose d'une indemnité pour un logement de fonction de 1000 €/mois comme tous les autres ministres). Les files devant les écoles ont concerné bien plus de 20 écoles (d'après les organisations de parents d'élève du libre ce serait plutôt 140 rien que dans ce réseau d'enseignement) et même si tel avait été le cas...je trouve que le spectacle auquel nous avons assisté à l'occasion de l'application de ce décret est indigne!!! Et je ne suis pas le seul à le penser... Quant aux médias téléguidés par le MR, je laisse ici chacun juger de votre bonne foi. LOL

Ce qui révolte la population sur ce forum et bien plus encore dans le monde réel, c'est l'incroyable faculté du PS à nier les problèmes, à les minimiser voire même à les excuser. Une des tactiques employées consiste à mouiller tout le monde (sans preuve d'ailleurs), une autre consiste à retarder toute mise en oeuvre de dispositions permettant de mettre un terme définitif à certaines pratiques. Je songe aux levées de bouclier et même aux menaces subies par Charles Michel lorsqu'il a voulu traiter de ces problèmes (on voit aujourd'hui ce que cela cachait) et à la réforme Courard, sans cesse amendée ou retardée.

Sans parler des pratiques, qui ne sont pas en tant que telles illégales mais qui sont bien contraires à l'éthique comme celles concernant des cabinets révisoraux qui contrôlent des entreprises para-publiques ou publiques dans lesquels siègent leurs principaux actionnaires ou aux démarchage d'administrations publiques via un président de centre d'études socialistes par un avocat. Ces pratiques entraineraient des démissions honteuses dans bien des pays et même, plus proche de nous, de l'autre côté de la frontière linguistique: je pense à la Ministre régionale de l'économie, Fientje Moermans...elle n'avait pourtant tiré elle aucun bénéfice matériel dans l'attribution de marché de consultance à des proches de sa commune.

La révélation de l'existence d'un cartel entre le PS et le CDH, n'est sans doute pas une perspective réjouissante pour lui, mais c'est pourtant la seule explication plausible à ces deux faits:

Lorsqu'elle était filmée durant la négociation dans le cadre d'un reportage devant être diffusé au terme de celle-ci, Joëlle Milquet n'hésitait pas à s'en prendre violemment à Didier Reynders: se qualifiant de seule représentante des francophones à la table notamment (la médisance était constante tout au long du reportage), après d'ailleurs s'être assuré que la caméra tournait bien. Il me semble peu crédible que cet acte intentionnel puisse être le fait de quelqu'un qui a la volonté de participer à un gouvernement avec ce même Didier Reynders.

Sur son blog, Elio Di Rupo précisait quant à lui que des surprises ne manquerait pas d'animer cette négociation. Voilà ce qu'il nous disait le 28/07/2007 sur son blog: "Marseillaise, Orange-bleu, Orange sanguine, maillot jaune, Ministre-Président, infirmière, météo, … les sujets ne manquaient pas. Et je suis prêt à parier un kilo de chocolat que l’été ne sera pas si calme que ça. Des rebondissements politiques me paraissent même bien possibles."

Par la suite, ni le CDH, ni le PS, n'ont accepté de participer à un gouvernement dans lequel l'autre ne siégerait pas. Je ne suis pas un partisan des théories du complot...mais ces quelques faits ne peuvent s'expliquer que par l'existence d'un pacte entre ces deux formations. J'ai déjà beaucoup dit sur ce forum que le MOC (Syndicat CSC et mutualités chrétiennes) a appelé avant, pendant et après la formation de ce gouvernement à la réalisation d'un olivier au mépris du souhait des électeurs. Les mandataires du MOC ne choisissent pas par hasard le PS lorsqu'ils se lancent en politique: François Martou (past president de la CSC), Christiane Vienne, ancienne secrétaire générale CSC, José Damilot et beaucoup d'autres.

Enfin, je ne crois pas une seconde à la théorie selon laquelle Didier Reynders serait tellement imbuvable qu'il ne serait plus possible de l'associer à une équipe gouvernementale: La réalité a été révélée dans le Soir par Paul Magnette, qui n'a pas oublié qu'il était politologue dans une autre vie... Le PS a renversé en 2004 son alliance avec le MR en dépit d'un accord signé devant notaire LOL...parce que, après l'épisode Fourneau, celui-ci constituait une menace à sa totale hégémonie sur la politique wallonne depuis des dizaines d'années. Cela ne date donc pas de l'accession de Didier Reynders à la présidence du MR!!!

En 2009, il est aujourd'hui clair qu'il faudra que le cartel PS/CDH ne dispose pas d'une majorité ensemble (ce qui est aujourd'hui le cas si on en croit les résultats de 2007 et les récents sondages) si les électeurs veulent sanctionner un PS, poursuivi par les affaires.

De leur côté, Ecolo et le MR ont en commun de vouloir réformer en profondeur le paysage politique francophone, notamment dans le domaine éthique... Ils partagent une même préoccupation pour les problématiques environnementales, même si les différences d'approche n'échapperont à personne.

La violette fédérale et régionale a prouvé pendant 8 ans les capacités du MR à gouverner loyalement avec un partenaire de gauche.

Un peu d'arithmétique électorale

Il est un peu trop facile de faire ainsi insulte au travail des journalistes qui nous informent. Ils seraient à la solde des bleus et ne relaieraient que les baisses d'impôts. LOL

ba75c6cd125cec8b172121f8b5bb1eaf.jpg

Si le MR fait partie du gouvernement fédéral, c'est uniquement parce qu'il est devenu le premier parti francophone...c'est historique. Sondage après sondage, ce leadership se confirme...

Si nous examinons les résultats des élections de 2004, nous devons constater que ceux-ci, en très léger recul par rapport aux résultats de 1999, étaient notamment en recul net par rapport au scrutin fédéral de 2003.

A l'examen des résultats du scrutin fédéral de 2007 et même des derniers sondages, nous devons constater que la majorité PSCDH, perdrait cette majorité en Wallonie et de manière plus nette encore à Bruxelles.

Le premier parti (MR) sorti des urnes et grand vainqueur par rapport au scrutin de 2004, aura alors la main pour former une majorité: il est probable que le cartel PSCDH se fissure alors très rapidement et que pour se maintenir dans les différents exécutifs, nous assistions alors à de belles parades amoureuses tant de la part des socialistes que des humanistes voire aussi des Ecolos, en belle progression, pour s'allier avec celui-ci.

Le PS d' Elio Di Rupo, ne me semblant pas être prêt à se résoudre à une cure d'opposition, le CDH risque bien de connaître à son tour l'autre face des socialistes. Ils ne sont plus à une trahison près et au MR comme chez Ecolo, nous savons ce que vaut la parole de leur président: pas grand chose.

Quel que soit le degré de sympathie que Didier Reynders inspire aux présidents des autres partis politiques...ce facteur est loin d'être le plus important pour la conclusion de futurs accords de majorité.  La politique n'est pas et ne doit d'ailleurs pas être l'art de se faire des amis, c'est avant tout défendre des idées et un programme.  Louis Michel, que j'aime d'ailleurs beaucoup, médite depuis quelques années sur cette vérité à la commission européenne.