Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/04/2007

Le débat de la RTBF sur l'état de la Wallonnie

Tout d'abord, une remarque préliminaire: pourquoi avoir accordé un traitement aussi important au candidat Di Rupo alors que la confrontation initialement prévue entre lui et Yves Leterme n'a finalement pas eu lieu:  les candidats des autres formations politiques en étaient réduit à un micro-débat entre eux en fin d'émission comme pour faire bonne figure?

 

Que nous a dit le Ministre-Président Wallon à présent?  Et bien avant tout, il nous a livré son analyse des raisons du déclin économique wallon:  C'est la faute des scandaleuses entreprises LIBERALES, qui n'ont pas hésité à fermer et donc à licencier des dizaines de milliers de travailleurs avant son accession aux responsabilités d'ailleurs, comme cela il peut s'en laver les mains!!! 

 

Quand comprendra-t-il qu'une entreprise a pour vocation de faire des bénéfices et que dès lors qu'elle n'en fait pas, elle tente de limiter les pertes, quitte parfois à cesser ses activités???  Que s'est-il passé en Wallonnie?  Et bien le bassin industriel wallon s'est constitué autour des mines de charbon, qui fournissaient ainsi le carburant des ces industries...  A la fermeture de celles-ci suite à l'épuisement des filons, elles ont du importer ce charbon de l'extérieur, ce qui a grêvé le prix de celui-ci d'important frais de transport.  L'acier wallon était et reste plus cher que de l'acier produit à proximité d'infrastructure portuaire comme à Dunkerque ou Gand de quelques dizaines d'€ (environs 5-10%). 

 

Pendant un temps les pouvoirs publics ont investi des sommes colossales pour suppléer à ces différences de prix, elles sont même devenus les seuls actionnaires de celles-ci, puisque plus aucun investisseur ne voulait conserver son argent dans des entreprises structurellement déficitaires...en pure perte, bien évidemment car à un moment nos compatriotes flamands ont décidé que cela suffisait et après avoir convoqué de nombreux experts au chevet du grand malade, il a été décidé de fermer le robinet!!!

 

  • Gouverner, c'est prévoir...cette fermeture n'était-elle pas prévisible? 
  • N'aurait-on pu investir plus utilement cet argent dans un plan de reconversion ou dans la diversification du tissus économique wallon?
  • Peux-t-on raisonnablement rejeter cette faute sur ces entreprises ou imputer cela au LIBERALISME?  N'est-ce pas plutôt la conséquence prévisible de l'épuisement des mines de charbon?

De nombreux participants à ce débat ont mis l'accent sur le manque d'esprit d'entreprise wallon.  Certains nous ont même affirmé qu'il faudrait plusieurs générations pour changer cette peur du risque?  Cette analyse du déclin wallon, ne fait-elle pas une nouvelle fois la démonstration de l'hostilité du PS vis à vis de ces entreprises!!!  Et pourtant une des missions de Monsieur Di Rupo, à la tête du gouvernement wallon et aux commandes du plan Marshal, c'est bien de vendre la région wallonne à des investisseurs extérieurs: imaginez l'effet dévastateurs de ce genre de dogmatisme!?!

 

La wallonnie souffre d'un déficit d'image à l'extérieur et ce ne sont pas ce genre de propos qui risquent d'inverser cette tendance!!!

 

Serge Kubla a très justement rappelé qu'il était nécessaire si la Wallonnie voulait se redresser de se confronter à la réalité de la situation: les mines ne sont pas éternelles, l'esprit d'entreprise n'est pas suffisamment stimulé, les langues ne sont pas suffisamment maîtrisées, la mobilité n'est pas encore entrée suffisament dans les moeurs, les pièges à l'emploi restent trop nombreux, etc.  Tout cela a une influence sur l'invraissemblable taux de chômage wallon.  Un autre élément a été très justement pointé du doigt par ce même Kubla, la Wallonnie n'est pas le seul bassin industriel a être confronté à ces problèmes, 15 régions ont été bénéficiaires du programme objectif 1, le Hainaut est le seul à pouvoir en bénéficier à répétition...en effet d'autres régions en Europe se redressent, pensons à l'Irlande, au Pays-Basque, à l'Ecosse, au Nord de l'Angleterre...Il serait temps de savoir pourquoi nous restons à la 14 ème place sur 15, parmi les régions qui y parviennent le moins bien!!!

 

Les problèmes de gouvernance publique sont certainement aux racines du mal wallon.  Et j'aimerais en profiter pour répondre à l'intervenante la plus attachante de ce débat, dont j'ai malheureusement oublié le nom...  Elle a une entreprise de produits du terroir wallon à Aywaille, elle travaille 7 jour sur 7, tantôt à la production, tantôt à la vente, sans aucune aide de personne (6 ans qu'elle attend une aide des pouvoirs publics pour dévellopper son entrerprise)...et bien ses enfants ne veulent pas de sa vie de combat, ils ne reprendront pas son affaire où tout le monde a senti qu'elle mettait pourtant tout son coeur.  Que fait donc l'office de promotion des produits régionaux wallons?  La réalité est bien triste madame: ils contribuent malheureusement à remplir la chronique judiciaire de nos journaux???

 

Que faut-il faire pour que cela change?  Voter le 10 juin!!!