Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/02/2009

Le Deal BNP-Fortis refusé par l'AG

Au cours d'une assemblée générale qui ressemblait plus à une tribune de supporters au soir d' une défaite capitale, le deal Fortis-Bnp a été refusé à une très courte majorité par les actionnaires.  Comme je le disais sur ce blog ce lundi, il me semble qu'on a trop occulté le fait que PLUSIEURS tours de refinancement seront nécessaires pour sauver les banques comme cela a été évoqué lors d'un récent ecofin (réunion des ministres des finances).

Didier Reynders s'est d'ailleurs fait tapé sur les doigts par ses "collègues" de gouvernement pour avoir osé mentionner ce fait pourtant communément admis par tous: il ne faut pas affoler la population. L'état belge, notoirement surendetté et dont la note de crédit est déjà inférieure à beaucoup d' autres pays de l'eurozone...n'aura sans doute pas les moyens de renflouer à répétition toutes ses très grosses banques (Fortis, c'est trois fois le PIB belge)!!! Ma conviction, c'est que le marché anticipe aujourd'hui plus les capacités des états à assumer ces prochains tours de refinancement de leurs banques, déjà sous perfusion publique, que les performances de celles-ci ou leurs ratios de solvabilité. Les trois banques belges (Fortis, Dexia, KBC) subissent une décote à peu près similaire de 85% en un an alors que leurs performances ou leurs expositions aux risques sont très différentes.


Si cette analyse est la bonne, je ne serai pas étonné que la joie de Maître Modrikamen et consors ne soit que de très courte durée et que le management ne resollicite en urgence notre gouvernement très prochainement.  J'espère sincèrement me tromper et souhaite le meilleur aux nouveaux administrateurs de Fortis Holding.  On verra!!!

Commentaires

Didier Reynders a bien travaillé dans le dossier Fortis, du moins, avec les éléments en sa possession et dans le contexte connu de tous.

PS: Philip, as-tu reçu mon mail ?

Écrit par : himself | 07/03/2009

Les commentaires sont fermés.