Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/03/2008

Le wooncode désapprouvé par l'ONU

Marino Keulen ne comprend pas la désapprobation de l'ONU par rapport à son "wooncode", l'obligation pour les candidats à l'obtention d'un logement d'apprendre le néerlandais.  D'après lui, cette mesure serait avant tout sociale.  Si je ne conteste pas l'intérêt d'apprendre une de nos langues nationales pour toute personne désireuse de s'installer durablement en Belgique, il me semble inapproprié d'en faire une condition d'octroi pour bénéficier d'une mesure sociale, qui laisse par ailleurs un trop large pouvoir d'appréciation de la "motivation" à apprendre une langue à des fonctionnaires dont ce n'est pas la fonction.  Pour Marino Keulen, l'ONU ne comprendrait pas le caractère social de la mesure, il n'entend pas céder malgré le prestige de l'institution émettant cet avis.  

Il est pourtant certain que certaines "évidences" pour la classe nationaliste flamande, qui gangrène aujourd'hui l'ensemble des partis politiques flamands, ne passe pas la rampe de la communauté internationale. Aujourd'hui, le Wooncode, hier la non-ratification par la Flandres de la législation européenne sur la protection des minorités linguistiques et demain peut-être et certainement en cas de séparation de ce pays: le refus d'organiser un référendum sur l'appartenance communautaire pour fixer une éventuelle frontière d'état.

L'absence de solutions à ces problèmes démontre l'idéalisme du nationalisme flamingant...et surtout son manque de réalisme. Je ne crois pas qu'ils appréhendent correctement le degré de désapprobation de la communauté internationale par rapport à leur volonté de purification linguistique revancharde.

Personne hors Belgique ne peut comprendre des interdictions aussi ridicules et futiles que l'interdiction d'affichage dans une ou plusieurs langues dans les commerces, pour prendre un autre exemple.

Si ces séparatistes parviennent à leurs fins, cela sera sans Bruxelles et toutes les zones majoritairement peuplées de francophones. C'est en tout cas ainsi que l'ONU prévoit de régler les conflits territoriaux dans le cadre du droit à l'autodétermination des peuples.

Ces difficultés sont tout à fait occultées dans la communauté flamande tant la propagande et aussi le risque de se voir taxer de mauvais flamands par la minorité agissante flamingante, est forte. Les actions du Voorpost et du TAK sont un moyen de pression couramment utilisé.

En démocratie, avoir raison tout seul...c'est simplement avoir tort et négliger les avis des institutions internationales en charge de ces matières, c'est avoir un comportement autiste!!!

Commentaires

Salut, Philip

"L'absence de solutions à ces problèmes démontre l'idéalisme du nationalisme flamingant...et surtout son manque de réalisme. Je ne crois pas qu'ils appréhendent correctement le degré de désapprobation de la communauté internationale par rapport à leur volonté de purification linguistique revancharde."

Je pense de même et ce problème me préoccupe également:
http://grand-barnum.blogspot.com/2008/03/le-wooncode-dans-le-collimateur.html

Bien à toi.

Écrit par : himself | 13/03/2008

Les commentaires sont fermés.